Quel voyage!

Publié le par Sonya

Ce voyage au Honduras! 

Nous voulons faire une activité hors de l’ordinaire pour les filles.  Bon, ok, je suis d’accord avec vous  que l’activité en mer n’avait rien d’ordinaire.  À une heure de Tela, il y a une ville du nom de Ceiba.  En passant, pour ceux qui ne le savent pas, Ceiba est le nom d’un arbre qu’on retrouve en Amérique Centrale d’un le tronc est tellement large qu’il faut plus de cinq personnes main dans la main pour en faire le tour.  Éducation faite, la ville de la Ceiba, est très grande et est située sur le bord de la mer Atlantique tout comme Tela.  Au large, nous pouvons voir une des Iles du Honduras.  Alors, le but de notre petite trotte en voiture, est de passer la journée dans un beau parc aquatique.  Ici, les parcs aquatiques sont magnifiques.  On dirait toujours qu’ils viennent tout juste de peinturer, les décors sont sublimes avec  des couleurs éclatantes, les statues impressionnantes…  vous voyez ce que je veux dire, non?  Alors allez jeter un coup d’œil : www.grupopalmareal.com (hôtel et plage où nous sommes allés) www.grupopalmareal.com/water.html (parc aquatique où nous voulions aller)

Bien sure, nous partons tous très fébriles et enthousiasmés.   La route est un tantinet longue mais nous savons que le résultat en vaut la peine.  Alors, nous voilà arrivés à l’entrée, et le type de la sécurité nous dit : « Lo siento, es que el parque aquatico esta cerado por renovaçion »  (le parc est fermé pour des raisons de rénovations.  Ah oui, bien sure.  Pourquoi pas.  Avec la semaine que nous avions eu, à quoi fallait-il s’attendre?  Ne riez pas, ce n’est pas drôle! J  Bon ok…  Heureusement que dans le même complexe, il y a un superbe hôtel avec deux grandes piscines.  Nous avons   donc, passé la journée à se baigner dans la piscine et dans la mer.  Hum, mais nous avons toujours cette chance qui nous colle aux fesses, non.  Alors une heure après que nous ayons entré dans l’eau, il s’est mis à pleuvoir.  Pourquoi pas!  Ah, ben.  Alors, les filles et moi, avons resté dans la piscine et on a eu beaucoup de plaisir à se mouiller partout!  Malgré la pluie fine, nous sommes partis à la chasse aux coquillages.  Particulièrement  ceux qui ont un petit trou déjà fait par la mer, question d’y passer une corde pour nous faire des bijoux à la maison.

Cette belle journée plutôt plaisante s’est terminée avec un souper pizza des plus agréable avec cinq amis québécois qui vivent à Tela depuis des années.  Assis à l’extérieur du resto, plus sur un board walk qu’une terrasse, il avait un pianiste et guitariste qui jouaient très bien.  Bonne bouffe, bonne compagnie, bonne musique, le son des vagues de la mer, assez chaud… hum… La je suis en vacances! Sur place, il y a quelques vendeurs de bijoux artisanaux.  Un des vendeurs que nous avions déjà vus, au courant de la semaine, un type très gentil, s’est mis à jouer avec des bâtons de feux et à jongler.  Une des copines assise avec nous, lui a demandé de nous faire un spectacle.  Mais quel spectacle.  En fait, il avait deux chaines avec des boules de feux à l’extrémité.  Le spectacle à duré un bon 5 minutes.  Mais le tout: que pour nous.  Tout le long du spectacle, il gardait de l’essence dans sa bouche… et est venu se mettre juste à côté de Claude et Sarah et à craché du feu.  Bon, je n’ai pas aimé la proximité avec ma fille, mais je devais dire que c’était toute une expérience de voir cela.  Rien qu’on a pu déjà voir auparavant!

….

Mais l’aventure n’est pas finie.  Nous devons revenir à la maison. J

Alors, un voyage en pick up de 9 à 10 heures nous attend.  Et bien, je m’attarderai pas sur ce sujet, cependant, je peux vous dire qu’en arrivant à Guatemala City, il y avait un trafic monstre.  Alors, un trajet de 9 à 10 heures s’est vite transformé en 12 heures de route.  Et là, il faut savoir que dans ce trajet, nous avons arrêté qu’une fois pour des pipis et une autre pour un lunch rapide.

 

Quelle joie de finalement être à la maison.  Notre voyage de retour était le 30 décembre.  Car, bien sure… question de facilité le tout... le 31 décembre, nous devions changer de maison… Naturellement, tout à été de travers….

Une autre aventure pour un autre article. 

Bise

Publié dans voyage

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article